Réaction au test « SwissSkills Career Visual Tool » passé sur le stand de l’orientation scolaire et professionnelle lors des SwissSkills 2018 à Berne, et transmis au courrier des lecteurs le 19 septembre 2018

25/09/2018 11:56

 

Une boule de cristal des temps modernes

Au cours des SwissSkills qui se sont tenu à Berne la semaine passée, les élèves qui étaient en visite sur le stand de l’orientation scolaire et professionnelle ont eu la possibilité (voire même l’obligation), de passer le « SwissSkills Career Visual Tool » : un test de personnalité qui se base sur les réactions inconscientes des individus face à des images abstraites pour révéler leurs « forces de champion », afin de les aider à faire un choix professionnel. Tout en saluant cette initiative visant à mettre en évidence les forces des jeunes, l’utilisation d’un tel test nous a semblé problématique, car elle contribue à renforcer la croyance populaire selon laquelle les psychologues conseiller-ère-s en orientation seraient des « devins » capables de prédire quel métier est fait pour telle personne, notamment grâce à des tests « magiques » permettant de déceler les aspirations inconscientes des individus. Pour cette raison, il nous paraissait important de préciser que la passation de questionnaires de personnalité n’est pas appropriée pour les jeunes de moins de 17 ans (et donc pour le public-cible des SwissSkills), car c’est uniquement à partir de cet âge-là que les traits de personnalité commencent à se stabiliser. Par ailleurs, de tels questionnaires de personnalité doivent avoir fait l’objet d’une procédure de validation scientifique rigoureuse pour démontrer qu’ils évaluent bien ce qu’ils prétendent évaluer. Etant donné qu’aucune information sur la procédure de validation de cet outil n’a été communiquée à ce jour, les résultats obtenus doivent être considérés avec beaucoup de prudence, d’autant plus qu’ils prétendent se baser sur des « réactions inconscientes ». Enfin, il nous semblait utile de rappeler que le recours à ce type de questionnaires doit, en principe, se faire dans le cadre d’une démarche d’orientation individualisée et dans un climat de confiance, ce qui s’avère relativement difficile dans le contexte d’une orientation « express » réalisée au milieu d’une halle ouverte aux quatre vents. Nous espérons donc que la prochaine édition des SwissSkills permettra également de valoriser les compétences des professionnel-le-s… de l’orientation !

Madame Irma 

(Shékina Rochat)

pour le comité de l'Association Vaudoise des Psychologues en Orientation (www.avpo.ch)

 

Précédent

Contact

AVPO
Ch. du Closalet 8
CH-1028 Préverenges

-

© 2015 Tous droits réservés.